Actualités

ABBYY cultive son goût pour le patrimoine fruitier français avec le Potager du roi à Versailles.

21 juin 2007

La technologie ABBYY contribue à mettre en lumière la pièce maîtresse de l’exposition du Potager du roi, l le « Traité des arbres fruitiers », ouvrage du 18ème siècle en numérisant une des éditions augmentées du début du 19ème siècle.
A voir et à déguster du vendredi 14 septembre au dimanche 14 octobre 2007 au Potager du roi à Versailles.

Paris, 21 juin 2007 - ABBYY Software House, fournisseur mondial de solutions et technologies linguistiques, d’Intelligence artificielle, de reconnaissance de documents et d’extraction de données, s’associe au Potager du roi pour les besoins de l’exposition « Fruits du savoir : Duhamel du Monceau et la pomologie française ». Dans ce cadre, ABBYY a fourni au Potager du roi les solutions nécessaires à l’extraction du contenu d’une des éditions du Traité des arbres fruitiers de Duhamel de Monceau, œuvre de référence en pomologie, publié une première fois en 1768, afin de conférer à l’exposition une plus grande interactivité et offrir au public un contenu de grande qualité. C’est l’édition augmentée du début du XIXème siècle, sous la responsabilité du botaniste Loisleur-Deslongchamps, avec des gravures coloriés par Redouté et Bessa, qui a été choisie.
Soucieux de faire de Versailles la première cour d’Europe, Louis XIV s’était entouré des meilleurs artistes et avait dirigé la création d’un potager de grande qualité destiné à fournir en fruits et légumes la table du roi. Aujourd’hui encore, le Potager du roi à Versailles est une référence pour les connaisseurs et ses responsables s’évertuent à mettre en valeur la richesse du patrimoine génétique fruitier et légumier français en organisant chaque année une exposition ouverte au grand public.
Le Traité des arbres fruitiers est le premier ouvrage scientifique de référence sur ce thème. Son texte décrit minutieusement plusieurs centaines de variétés et l’accompagne de 180 gravures de grande qualité. Il paraissait donc important de rendre accessible au public la richesse de ce document en le numérisant.
Pourtant, la question de la faisabilité du projet comportait certaines difficultés. La première étant de s’épargner une longue et fastidieuse saisie manuelle du texte d’origine. Il fallait donc numériser le document afin d’en extraire rapidement le contenu, et ce, par appareil photo numérique afin de respecter l’ouvrage d’origine, vétuste, fragile et de grande valeur, ce qui n’a pas manqué de poser des problèmes en termes de qualité d’images (distorsions des lignes, ombres et mauvaise exposition, image floue). Les autres difficultés consistaient à reconnaître des polices de caractères anciennes, telles que les écritures gothiques en titre et mélangé au texte, respecter les mises en pages incluant les planches d’illustrations,  ou encore la reconnaissance de textes multilingues (ancien français, grec, latin). Une rapide recherche a permis aux responsables du Potager de s’apercevoir qu’un seul acteur est à ce jour en mesure de proposer les technologies nécessaires à un tel projet.

ABBYY FineReader 8.0 Professional Edition et ABBYY FineReader XIX pour le Gothique à la rescousse du Potager du Roi

Antoine Jacobson est entré en relation avec la société ABBYY qui a estimé les besoins du Potager du roi et conseillé l’utilisation de ses deux programmes de reconnaissance optique de caractères et de capture de données les plus adaptées au projet.
ABBYY a donc fourni gracieusement au Potager, ABBYY FineReader 8.0 Professional Edition ; la toute nouvelle version de l’application phare de Reconnaissance Optique de Caractères d’ABBYY, permet de préserver la mise en page avec une précision optimale. Elle offre des fonctionnalités avancées particulièrement adaptées à la lecture des documents numériques réalisés à partir d’un appareil photo et répondait à ce titre parfaitement à la problématique du Potager du roi.
ABBYY a également préconisé l’utilisation d’ABBYY FineReader XIX pour le Gothique, la toute première solution OCR de reconnaissance de lettres européennes anciennes (du français, de l’allemand, de l’anglais, de l’italien et de l’espagnol) et la plus aboutie du marché. Elle a été conçue pour extraire et convertir le contenu, parfois multilingue, de divers documents historiques dans le cadre de l’archivage du patrimoine et de la réédition d’ouvrages anciens.
ABBYY FineReader XIX a été utilisé dans des chantiers d’envergure tels que le projet Gutenberg - DE, qui vise à mettre à disposition du grand public des œuvres allemandes et étrangères écrites dans le style Fraktur, la numérisation des textes législatifs luxembourgeois écrits en français et en allemand gothique (Mémorial du Luxembourg), la transcription en allemand moderne de 225 années de la Züricher Zeitung (nouvelles imprimées dans le style Fraktur), ou encore le projet METAe (consortium  européen pour la conservation d’œuvres et de documents anciens), soutenu par la Commission européenne, qui vise à numériser et à archiver des documents historiques (livres, journaux, et magazines) pour leur assurer une diffusion plus large.
 « Nous avons apprécié l’écoute d’ABBYY qui nous a permis d’identifier t nos besoins. ABBYY, grâce à son expertise et à des produits d’une qualité étonnante nous a fait gagner un temps considérable en matière de main d’œuvre. Ce partenariat va nous permettre d’offrir cette année à nos visiteurs une exposition d’exception ! » s’enthousiasme A. Jacobsohn, le Responsable adjoint du Potager du roi.
« C’est une grande fierté pour nous d’avoir été sollicités par Mr. Jacobsohn afin d’impliquer ABBYY dans un projet culturel tel que celui-ci. C’est pour nous une nouvelle opportunité de démontrer notre implication dans les projets de nos partenaires locaux, quelle que soit leur envergure.», a répondu Jupp Stoepetie, Directeur ABBYY Europe.

Pour donner suite à cette exposition, la numérisation de cette édition donnera lieu à la publication de l’intégralité des textes sur le site Internet du Potager du Roi. Ces pages du site et un catalogue de l’exposition seront disponibles à partir du 14 septembre 2007.


A propos du Potager du roi à Versailles

Le Potager du roi est le jardin potager créé en 1683 au Château de Versailles (les travaux s’échelonnèrent de 1678 à 1683) pour le roi Louis XIV par Jean-Baptiste de La Quintinie, alors directeur de tous les jardins fruitiers et potagers  royaux. Il s’étend sur 9 hectares. Il se trouve à côté de la Pièce d’eau des Suisses, en prolongation du parterre de l’Orangerie. Il possède cultive quelques 5000 arbres fruitiers en espaliers et contre-espaliers, produit environ 40 tonnes de fruits et 20 tonnes de légumes, dont une partie est vendue dans la boutique d’accueil. Classé monument historique en 1926, le Potager du roi est ouvert au public depuis 1991. Il est placé depuis 1976 sous la responsabilité de l’Ecole nationale supérieure du paysage (ENSP).

Pour d’avantages d’informations sur le Potage du roi et son exposition, veuillez vous rendre sur son site Internet : http://www.potager-du-roi.fr/ ou contacter monsieur Antoine Jacobsohn à l’adresse suivante : a.jacobsohn@versailles.ecole-paysage.fr

Connect with us